.............................................................................................................
LE DISCERNEMENT ET LE DÉTACHEMENT
Swami Pranavananda


Le corps est le précieux véhicule qui doit nous conduire de l’humain au divin. Aussi faut-il le respecter et en prendre soin. Mais en d'autres occasions, les sages disent de lui qu'il est un paquet d’ordures, fait d'os, de chair, de sang et d'excréments, c.à.d. le corps est périssable. Contradiction?

Le corps est le temple vivant de Dieu, le sanctuaire au sein  duquel brille la divinité. N'est-il donc pas de l’ordre du sacré ? Mais en d'autres occasions, les sages disent de lui qu'il est impur, méprisable, éphémère. Contradiction?

Le corps est un bien rare. Le posséder est un privilège, une faveur, une chance dont il faut savoir profiter. Mais en d'autres occasions, les sages disent de lui qu'il est un fardeau, une misère, un esclavage, puisqu’il faut sans cesse le nourrir, le baigner, le soigner, le protéger. Contradiction?

Les sages sont-ils contradictoires? Non, si l’on comprend  leur enseignement en profondeur,  leurs apparentes contradictions sont une technique subtile pour faire progresser l'intellect discriminative.